LA LINGERIE... et vous

Publié le par Saskia

Comment réagissez-vous lorsque l'on vous parle de LINGERIE ?

Sérieux, réfléchissez bien...

Je découvre au fil de mes rencontres des réactions qui m'étonne. Il faut dire que je ne suis pas des plus gênée sur le sujet étant donné que j'ai mis pas mal d'années avant de réaliser que j'avais assez de poitrine pour  porter un soutien-gorge ! Enfin... que je croyais, car en réalité je n'avais pas compris que la Mode avec un grand M de la lingerie arrivait en force donc, il fallait qu'un maximum de femmes portent ou désirent porter de la lingerie qu'elles soient menues ou pas. Et justement, il y a 20 ans en arrière, la mode était plutôt à la maigreur... je n'en faisais pas partie, non je vous rassure ; moi, maigre = JAMAIS.

En fait, je fais partie de ces femmes qui pense sérieusement que je suis un cas particulier. Si je devais me décrire physiquement je commencerai par dire que je suis petite (1,62m), plutôt ronde (60 kg à l'époque !) avec de bonnes hanches "faites pour avoir des enfants", une paire de jambes bien bâties, musclées mais pas assez longues à mon goût... (je vous entends rire !) une taille marquée, une poitrine plate et des épaules plutôt carrées !

BREF ! c'est pas l'pied ! Y a mieux !!!!

Donc, pour tout dire je dois trouver un S.G avec un tour assez grand et des bonnets peu profonds A...ou B   MAIS PAS PLUS !!!! mdr !

Et là, je vous attends, vous allez me dire : "arrête, c'est une taille courante !"

Exact. Mais vous savez à quel âge j'ai porté le premier soutien-gorge vraiment à ma taille ? A 39 ans !

Pourquoi ? Premièrement j'étais persuadée de n'avoir pas besoin de "ça" puisque j'étais plate.

Deuxièmement, lorsque des amies ou la famille me disait qu'il fallait peut-être y penser... après mes grossesses par exemple, je tentais de m'en approcher mais je n'avais aucune idée du comment aborder le problème de la taille, des bonnets, des formes, et les vendeuses étaient trop débordées ou avec aucun moyen de m'apprendre quoique ce soit.

Troisièmement, lorsque je rentrais dans des boutiques de lingerie pour avoir un vrai contact professionnel, je repartais effrayée des prix pour si peu de tissu...

Et puis un jour, il y a eu une boutique, une femme aussi plate que moi qui me parla d'une nouvelle lingerie plus attrayante, plus abordable, plus colorée avec des petites tailles en bonnets... Sa boutique ne ressemblait pas à une boutique classique de lingerie et cela me mis à l'aise tout de suite... son discours était amical, simple et une sorte de complicité s'installa entre elle et moi au point de lui raconter comment je n'étais pas comme les autres avec mes "planches à pain" ! Ni une, ni deux elle me présenta deux modèles et m'indiqua la cabine d'essayages. Elle attendit que je tente le premier essai et me rejoignit pour constater. En un coup d'oeil elle avait compris ce qu'il me fallait et m'annonça d'un trait que je faisais telle taille dans telle forme ou bien cette taille dans cette forme !?!?!!!

Elle m'a carrément dit : vous êtes comme tout le monde, vous avez une paire de seins, ils ont telle forme et voici le modèle qui vous va le mieux.

Depuis, je porte un soutien-gorge, je me connais, je sais ce qui me va, et je n'ai plus peur d'en parler puisque je sais comment en parler.

DONC ARRÊTEZ de parler de vous comme si vous étiez un CAS.

Bien sûr que vous êtes des cas particuliers, nous sommes toutes des cas différents, nous sommes uniques à moins d'être clonées !

Et alors t'en mieux ! Que l'on soit forte de dos, ou pas... Que l'on soit pulpeuse ou toute plate, que çi ou que ça ??? je vous le dit : TANT MIEUX !  Cela fait de mon métier un métier très intéressant voir, passionnant où l'on devient la conseillère complice avant d'être vendeuse. J'adore écouter et trouver la solution car il est bien dit "qu'à chaque problème, sa solution" !

Je terminerais donc en disant qu'il faut avoir envie de se faire plaisir. Pour cela il faut s'accepter comme l'on est, puis s'aimer. Et aimer se mettre en valeur et là... les filles, je vous encourage à mettre à plat toutes vos barrières, vos tabous sur vos seins. Ils méritent d'être bien et mis en valeur. Et une fois que vous vous verrez, que vous vous sentirez bien dans votre lingerie... vous ne pourrez plus vous en passer !

Publié dans CONFIDENCES

Commenter cet article

Babou 01/05/2010 13:21


Lol : u n'as pas compris que c'est justement ce que j'attends !Bon 1er Mai ma Véro. Gros bisous. Béa xxx
PS : rassure toi, on peut discuter si c'est confortable, certaines armatures ne sont plus du métal qui te mutile la peau ! MDR


Saskia 02/05/2010 10:36



Tu me fais trop rire... et bien sûr que les armatures ont évoluées. Justement tu me donnes le sujet de mon prochain article... J'espère que ton Brin de muguet te portera chance.... Merci pour le
tien !



Oo° Kri °oO 01/05/2010 09:30


Un brin parfumé de bonheur pour toi en ce premier mai ...


Saskia 02/05/2010 10:34



Merci pour ce brin parfumé... j'adore ce parfum...



Babou 30/04/2010 17:31


Tiens moi au courant dès que tu auras des modèles en coton et sans armatures, j'avoue que j'apprécierai de trouver quelque chose de chouette, d'autant que je suis allée sur le site et que j'ai vu
des jolies choses. Sache que mon coloris préféré pour la lingerie est le blanc. Bisous ma Véro. Babou xxx


Saskia 01/05/2010 11:33



Aïe, aïe, aïe... là aussi j'aurais dû m'en douter !


Et aller ! Du blanc, du coton et ... sans armatures !!! et puis quoi encore ???? Non mais dis-moi que je rêve ! VA VOIR sur le catalogue LA REDOUTE ou encore chez l'autre là...DAMART !


BON, je sais... c'est pour ton confort, et un confort maximum... OK. Mais là, je ne vais rien pouvoir faire pour toi ma Babou. Chez Charlott' le "sans armatures" n'existe pas. Mais bon... faudra
voir de plus près, non? Je crois que je vais venir te voir si ça continue.... et je ne rigole pas !



Babou 29/04/2010 18:33


Alors là ma Véro ,e j'ai aucun complexe pour parler de çà : j'aime la lingerie, mais avant tout pour me faire plaisir à moi et pas forcéemnt à mon Homme. Je dis toujours que je suis une bonne vache
laitière de Normandie car je mets du 105 C mais je n'y peux rien, je suis ainsi. Par contre, j'ai beaucoup de mal à supporter les matières synthétiques et les armatures ce qui fait que j'ai
beaucoup de mal à trouver ce que j'aime, surtout que malgré mon grand âge, ils ne tombent pas car je n'ai pas eu d'enfant, et que dans la journée, je ne supporte pas de porter un soutien gorge chez
moi. Pour les petites culottes, c'est ennuyeux, je ne peux pas souvent assortir, car je ne supporte que le coton, mon lourd traitement m'occasionnant beaucoup de mycoses, le coton a presque résolu
le problème. Voilà ma Véro ce que je peux dire de la lingerie en ce qui me concerne. Gros bisous à toi. Babou xxx


Saskia 30/04/2010 16:48



Le contraire m'aurait drôlement étonnée venant de toi. Et moi, j'aime les personnes qui parlent librement. Comme toi.


Beaucoup de personnes craignent le polyamide, le polyester... et cela est bien embêtant étant donné qu'aujourd'hui beaucoup de nos vêtements en sont farcis ! Il existe quelques modèles encore en
coton chez beaucoup de fabriquants de lingerie car ils sont confrontés régulièrement à ce problème d'allergie. Donc, pour la plupart, ils font l'effort d'en sortir 1, 2 voir trois modèles sur une
collection.


Actuellement Charlott' en a deux sur sa collection EXTREME ETE. Mais pour le moment ils sont epuisés... Nous espérons tous les jours voir une date de réassort prévu pour pouvoir de nouveau en
parler à nos clientes.


BISES !



Cath 29/04/2010 17:49


C'est dingue. Ce que tu as écrit, j'aurais pu l'écrire. Je ne suis pas "planche à pain", surtout depuis que j'ai eu des enfants mais comme je suis très large du dos, cela donne de petits
bonnets.
En outre, par nécessité, je dois avoir des SG qui me maintiennent bien pour le sport. Et là, c'est incroyable. Si tu vas chez décathlon, la plus grande taille c'est du 100 C. Cela me fout en rage.
Sans vouloir être mauvaise langue, je doute qu'Amélie Mauresmo, pour ne prendre qu'elle, rentre son dos dans du 100. Ou alors, doit-on considérer qu'elle ne fait pas de sport ?
Bref, je vais aller faire un tour sur ton site histoire de voir si je peux trouver chaussure à mon pied... pardon soutif à ma taille.
Note que pour les corsages, j'ai le même problème. En ce moment, la mode est aux formes étroites, pour le corps comme pour les bras et pour les hommes comme pour les femmes. Moi, encore je m'en
tire en détournant les chemises d'homme mais mon fils, qui a absolument besoin d'un pli d'aisance pour se sentir à l'aise et de manches assez larges pour y glisser ses "petits" biceps, cet été, il
remettra les chemises de l'année dernière.
Je pense que les professionnels du vêtement au lieu de faire une collection correspondant à la mode du moment, devraient avoir suffisamment de modèles avec des coupes différentes pour que tout le
monde puisse s'habiller.
Désolée, mais parfois, il faut que je le dise. Cela fait tellement du bien quand on a le sentiment d'être comprise !
Alors merci beaucoup pour ton article et pour le mail que tu m'as envoyé par l'intermédiaire de clavieretstyle.com.
Amicalement
Cath