FOU FURIEUX

Publié le par Saskia

Il est fou, fou à lier depuis hier on ne le tient plus... Il est arrivé comme ça sans crier garde, il est d'une humeur massacrante, il se jette sur tout ce qui rencontre, s'acharne, secoue, pousse, plie, jette à terre reprend pour jeter en l'air, on n'y peut rien juste  le dos rond et attendre que sa colère passe... Mais elle passera quand ? Personne ne le sais on dit qu'il peut se calmer rapidement comme il peut rester ainsi dans sa folie pendant des jours durant...

Il m'a tout cassé là-haut... il ne devait pas aimer, pourtant je m'étais appliquée, j'avais soigné mon travail pour passer l'été à l'abri des ardeurs de l'été ... Mais il n'a pas trouvé cela à son goût et d'un coup, d'un seul il m'a tout jeté parterre... Je ne pouvais rien y faire.

Qu'a-t-il donc pour ce mettre dans cette furie ? Trouve t-il que nous y allons trop vite à vouloir nous sentir libérés de ses sautes d'humeurs que nous avons essuyé tout l'hiver? Trouve t -il à redire de ces changements climatiques qui ont l'air de le mettre en des colères du plus haut point ? Qui pourrait le dire... même pas lui !
En attendant, ce matin je l'ai vu jouer sur le Rhône comme un malade, oui je le dis ! comme un malade tellement il m'exaspère de le voir ainsi à jouer avec nos nerfs ! Il croit quoi ? Que de jouer ainsi tel un gamin, va nous faire rire ? On se serait cru près de l'océan à l'entendre barboter contre les digues... J'aurais bien voulu lui crier dessus, mais comment me faire entendre dans ce tumulte qu'il engendre. Tous sur son passage, à chacun de ses assauts, tout n'est que plaintes que gémissements, grincements je n'ai même pas pu me confier : mes paroles se serraient perdues, kidnappées par lui pour s'en servir et rire encore un peu plus de moi, de nous tous...  Aujourd'hui, il faudrait pouvoir le fuir...
Peut-être ce soir aura-t-il fait assez de dégâts pour calmer sa crise de nerfs ? Aura-t-il assez jeté  toutes les récoltes fruitières de la saison, à terre ? 
Oui, "sans pitié" pourrait être son deuxième nom, il s'acharne sur nous comme un parent en colère sur des enfants  qu'il faudrait toujours punir...
Toi, que ne n'ai pas encore nommé, toi le magistral appelé Mistral aujourd'hui tu nous fais du mal... Passes ton chemin, il est temps tellement tu nous a fatigué, nous ne voulons plus entendre parler de toi pour au moins tout l'été et ne va pas non plus te cacher dans les fourrés pour sournoisement nous faire éclater un feu meurtrier... Je te le dis, de toi on a assez soupé, part et fout nous la paix !

Publié dans GRAND COUP DE GU...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

~~Kri~~ 03/06/2009 22:13

Quand il se déchaine, il y met le paquet!

CLine :0056: 28/05/2009 18:33

J'avais deviné que tu parlais de notre célèbre Mistral car en effet j'ai entendu parlé de ces effets dévastateurs de ces derniers jours ...
Heureusement on dirait qu'il s'est calmé...
Passe une bonne soirée !

lizagrece 28/05/2009 12:46

Je suis comme toi je n'aime pas le vent .. Il est fou et nous rend folles ... J'espère que cela va se calmer bentôt ... Bises et courage il finira bien par partir ...