RETOUR D'UNE JOURNEE PROVENCALE

Publié le par Saskia

Premièrement : BEAU SOLEIL !
Deuxièmement : BELLE FOIRE !
Troisièmement : BEAUCOUP DE MONDE !
et, pour finir : Trop de "pipo" dans les oreilles et pas de vente !
Je suis revenue très fatiguée. Une migraine m'avait anéantie dans l'après-midi dû à une musique trop forte au-dessus de nous ? Ou bien par le soleil qui tapait comme en été ? Ou tout simplement par mon état moral du moment ? Je ne pourrais vous dire, mais il est clair que je n'ai pas été d'une bonne compagnie pour mon amie Carole qui partage le stand avec moi. Il y a des jours comme ça, et puis je vais être honnête jusqu'au bout, je m'ennuie grave de regarder les gens passer... et ne rien vendre.

En prenant un peu de recul ; aujourd'hui je peux dire que tout n'est pas négatif. J'ai rencontré une personne bien aimable, de mon âge, également peintre amateur, très douée pour les paysages provençaux à l'huile et au couteau. J'étais en admiration devant ses toiles. Nous avons échangé quelques mots par plusieurs reprises le long de la journée et elle m'a un peu rassurée. Elle me disait combien, en effet, il est difficile de passer les foires à ne rien vendre mais qu'au moins cela servait à se donner une idée de l'impact de son travail sur les gens, voir leurs réactions est toujours intéressant, et puis il faut être là  pour parler de son travail, on peut toujours laisser sa carte en parlant des prochaines foires ou expos en salle, ou encore prendre une commande. Il ne faut pas s'impatienter, on ne vend pas un tableau comme on vend un cornet de frites !

Cette personne me disait qu'elle s'associait régulièrement avec d'autres peintres  pour louer des salles et exposer ensemble. Ainsi ils partagent les frais et la permanence puis elle confirmait que c'était l'endroit où les ventes se faisaient plus facilement. Nous avons échangé nos coordonnées pour rester en contact, qui sait, un jour elle m'appellera pour me proposer de partager une expo ?

Bien-sûr j'ai vu ou entendu des réactions devant mes cigales ou les iris... et ça m'encourage à continuer. Mais par-contre les verres gravés ne marchent pas du tout auprès du public. Personne ne s'exclament dessus, ni en bien ou en mal. Ils passent devant sans les remarquer. J'ai eu beau investir dans de petites bougies de couleur, rien à faire on ne les voit pas !
Donc, je pense arrêter de me "tuer" la main a graver... Enfin, pour le moment.
Dimanche prochain, à Vallabrègues, nous vidons nos greniers ! J'adore cette journée tellement elle est festive et conviviale. Nous l'avions déjà fait l'année dernière ! 
C'est chouette de passer la journée dehors devant chez soi à faire la fête plus qu'à vendre nos vieilleries certes, mais être entre voisins ou amis dans les rues du village, c'est trop sympa surtout si le soleil en est !
Je vais sûrement tenter de mettre mes petites verreries gravées au milieu des vieux trucs que je bazarde pour voir un peu... va bien falloir que j'arrive à m'en débarrasse, tout de même !!!
D'autres marchés en perspective dont celui de Cairanne, toujours dans le Vaucluse... pour Jeudi de l'ascension ! Ensuite j'arrête pour le mois de mai et ainsi je vais pouvoir refaire une Arlésienne puisque la première n'a pas plu ... j'n'aurais pas dû en mettre deux pour le prix d'une (c'est de ma faute) en plus... rousse, il y en a qui n'aime pas les rousses !!! no comment !
Donc, aux pinceaux ... faut bien que j'arrive à faire un truc qui plaît si je veux vendre !
J'ai également pour Juin d'autres marchés et foires autour du vin des Côtes du Rhône donc je dois peindre quelques vignes et autres paysages... J'ai du boulot et tant mieux !
Je m'accroche et je garde espoooiiirrrr...

Publié dans NEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

titimo 26/05/2009 12:46

hummmmmmmm !! le côte du rhone qu'il fait bon vivre dans cette région !!!!!!!!!
bisouxxxxxxxxxxxxx

sonja 24/05/2009 14:09

Coucou
Le soleil du midi, ça donne des migraines. Il est lourd à porter. Quand aux gens qui passent, cela peut devenir monotone à moins de faire travailler son imagination. Mais puisqu'il y avait beaucoup trop de soleil, il est évident que l'imagination peut s'envoler... J'ai souris de ton écriture. J'avais l'impression de te voir là au milieu de tes verres, les badauds passant sans un mot.
tu as fais une gentille rencontre. Elle t'a donné de bons tuyaux, et je suppose que vous êtes amené à vous revoir. Alors, ta journée fut positive...
Bises de la revenante
Sonia

Annemary 19/05/2009 21:41

elles sont trop belles tes arlésiennes !!!!!tu es trop prèssée attend l'amateur ....non ?

~~Kri~~ 19/05/2009 18:25

Je les trouve très beaux tes verres gravés...on croirait du cristal de Doyen

lizagrece 19/05/2009 13:44

Les conseils du peintre que tu as rencontrée me semblent judicieux .... C'est vrai qu'il est difficile de s'inclure dans des marchés artisanaux : car l'art et l'artisanat - bien que proches - n'attirent pas le même public. Crée bien pour es prochains et ne t'enferme pas trop dans la problématique: "qu'est-ce qui va se vendre? " ... 9a on ne le sait JAMAIS ... Alors autant se laisser aller à son inspiration ...