FIN DES VACANCES (pour la zone 1)

Publié le par Saskia

... mais pour la dernière zone, c'est la fête ! Et oui j'ai le plaisir d'avoir deux enfants qui ne sont pas scolarisées dans la même zone. L'une dans le Gard (zone 1) et l'autre dans les Bouches du Rhône (zone 2) et pour cela il nous a suffit de traverser juste le Rhône qui fait office de frontière entre deux départements et deux circonscriptions ! Et voilà et comme ça on est tranquille : on ne part pas en vacances faire du ski... Si problème y avait... c'est réglé !
Donc la plupart des enfants reprennent le chemin de l'école ce matin... sauf ma petite dernière qui souffre à nouveau de troubles du comportement. C'est difficile à accepter et de le dire, mais ce n'est pas autre chose. Elle est prise d'angoisses terribles pour des choses qui nous paraissent insignifiantes. Nous avons repris contact avec le médecin psychiatre qui la suit depuis plus d'un an, juste avant les vacances car nous avions repéré quelques signes avant-coureurs ce qui veut dire quelques petites manies comme ranger ses affaires d'une certaine façon, bien aligné... et puis son inquiétude grandissant devant le contenu de son assiette à chaque repas... une certaine lenteur pour la mastication des aliments... un blocage de plus en plus déterminé pour aller chez quelqu'un que ce soit une camarade, la famille... Prendre la voiture pour faire une distance de plus de 50 kms l'inquiète aussi et plus le voyage approche et plus des signes de panique se dévoilent ...
Samedi soir nous étions entre amis près de Nîmes et la soirée était déjà bien avancée, agréable et bien gaie... Notre fille était avec deux des enfants de nos amis, tous les trois ayant pratiquement le même âge (13 et 14 ans) ils sont vite montés à l'étage se réfugier dans la chambre de leur petite hôtesse pour jouer au poker (et oui... y a pas d'âges pour ça !) Nous les entendions rire tout ce qu'ils pouvaient... et j'en étais bien aise d'imaginer ma fille prise dans ces fou rire et oubliant ainsi son mal être. Mais ce petit bonheur secret au fond de moi ne se doutait pas qu'il allait partir en éclat telle une bulle de savon en voyant surgir notre fille vacillante, blanche comme un linge, s'appuyant au chambranle de la porte en nous appelant à son secours, qu'elle ne se sentait pas bien, qu'elle se croyait comme dans un rêve et nous suppliant de lui promettre qu'il n'y avait rien de grave, que ce n'était pas vrai, qu'elle n'était pas dans un rêve...
C'est son père qui a eu le premier le réflexe d'aller à elle pour la rassurer en la prenant contre lui et la ramenant titubante jusqu'à la table où nous étions encore. La stupéfaction était générale, tout le monde est au courant des soucis de notre petite dernière mais c'est toujours surprenant de voir ce genre de réactions inattendues...
Elle s'est recroquevillée sur elle même dans les bras de son père en se calmant petit à petit... notre soirée n'a été que légèrement raccourcie. Nous sommes repartis bien soucieux de l'état de notre fille qui, malgré sa reprise de médicaments à l'air de s'aggraver.
Hier, elle nous a refait la même réaction en moins fort lors d'une promenade en famille autour du village... une promenade qu'elle connaît, qu'elle sait pas longue mais c'était sans compter avec le soleil et une température qu'elle trouve déjà trop élevée à son goût...Donc elle se fait peur car elle n'a pas d'eau pour le cas d'une soif intensive... (enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre )
 Elle a fait la moitié du petit parcours contre sa soeur aînée (ici pour passer quelques jours de vacances) à marcher en aveugle les yeux toujours pratiquement fermés... on ne sait pas pourquoi, peut-être pour calmer ses angoisses.
Ce matin, en pleurs elle nous suppliait de ne pas l'emmener au collège de peur que ça la reprenne ... Nous allons donc nous rendre chez le médecin pour tenter de savoir si ses malaises sont dû à son état psychique actuel ou si cela peut venir d'une carence quelconque, d'une anémie...??? Pourtant je pense qu'elle mange encore équilibré malgré quelques petites réticences.
Et, téléphoner à son médecin psychiatre pour tenter d'avancer le rendez-vous que nous avions déjà fixé pour jeudi... mais jeudi me paraît bien éloigné.
Je souhaitais tellement vous raconter notre semaine de vacances ! Notre petit séjour dans les environs de Grasses était bien agréable auprès de ma soeur que je chéris puis notre belle balade dans le Luberon avec l'âne Hector, Justin et Nat (ma fille aînée) était bien sympa même sous quelques averses orageuses !Puis j'ai travaillé comme une malade à graver du verre pendant deux jours, au point de souffrir d'une tendinite, pour mon marché artisanal samedi dernier... pour au final ne rien vendre encore une fois.
Je pourrais désespérer, mais avec le soucis que je me fais pour ma fille, je dirais que je m'en fous... il y a des choses tellement plus graves dans la vie justement ! Vendre ou ne pas vendre ne fera aucune différence sur l'état de ma "petite" je vais de nouveau tout mettre en oeuvre pour elle, pour l'aider à se sortir de cette mauvaise passe...
Merci pour vos comm. Ils sont toujours aussi doux à lire...

Publié dans FAMILLE

Commenter cet article

CLine :0056: 22/04/2009 07:43

J'ai bien lu attentivement tes mots, et je comprends ton angoisse. Quel est le nom que donne le médecin de ta fille à cette maladie? ça a l'air de sérieusement l'handicaper...Je suis persuadée que vous allez rapidement trouver ensemble une solution à ses problèmes. Bon courage, patience, et tiens nous au courant !
A bientôt Saskia !

Annemary 21/04/2009 11:27

j'espère que tu vas trouver une "thérapie" pour ta petite .c'est tellement déstabilisant ces problèmes....je vous fais bisous à toutes deux et ....courage !tendresse

caro 20/04/2009 13:04

Et ben dit donc... je viens de voir ta fille elle m'a dit ce qui lui était arrivée, bizarre !!!!!!!! J'espère que tout va rentrer dans l'ordre bien rapidement. Quoique tu es besoin, n'hésites surtout pas, je suis là. Bisous

Saskia 20/04/2009 21:31



MERCI, c'est gentil. Pour demain nous allons retenter la rentrée au collége ! Nous avons rendez-vous avec le pédiatre qui l'avait déjà suivi lors de sa première grosse crise en Novembre 2007...
pour l'examiner et revoir son traitement... j'espère que nous n'irons pas jusqu'à son hospitalisation. Je croise les doigts pour que demain soit calme et que ses retrouvailles avec les copines et
copains l'aide à surmonter des angoisses.



sandel 20/04/2009 12:38

désolée ,c'est si difficile de voir nos petits souffrir avec ce sentiment d'impuissance qui caractérise souvent notre (pauvre) rôle de parents...
je vous embrasse toutes les Deux bien fort et vous envoie tout plein d'ondes positives...

Saskia 20/04/2009 21:32


merci pour tes bonnes ondes et j'espère qu'elles aideront pour demain...


nanou 20/04/2009 11:07

J'espère que tout va vite rentrer dans l'ordre.
ça doit être très angoissant de se sentir impuissant devant la douleur et la souffrance de son enfant !
Bon courage et gros boujoux

Saskia 20/04/2009 21:34


Merci chère Nanou... Oui c'est angoissant cette situation car d'un seul coup on ne sait plus pour l'avenir de son gamin. Il faut y croire biensûr mais il y a des doutes qui surgissent d'un coup et
c'est bien malgré nous... On s'accroche, j't'promet et on fera tout pour que ça aille mieux... Gros boujoux à toi aussi !