MESAVENTURE

Publié le par Saskia

 montagnette-7-1-.jpg

BON DIMANCHE A TOUS...

Nous avons de la chance dans notre région, il fait beau... après la pluie, le vent et même de forts orages vendredi soir. Je l'ai déjà écrit ces jours-ci qu'ici on ne craint pas la pluie... mais je dois reconnaître que lorsqu'elle a décidé d'être terrible, on peut se planquer !

Hier, je me suis fait avoir d'ailleurs... Il ne pleuvait plus, le temps était déjà revenu au beau et j'emmenais ma fille au club hippique pour son cours. Et comme tout bon club hippique qu'il est, il se situe au fin fond de la "pampa" ! Et moi qui fait de temps en temps preuve d'innocence... je me suis engagée dans un petit chemin boueux qui borde un canal d'un côté et un fossé de l'autre... C'est en passant la première ornière pleine d'eau que j'ai senti la voiture patinée... mais "même pas peur" j'ai continué, il me restait 100 m avant le portail du club. Deuxième ornière plus profonde... j'ai accéléré pour passer, la voiture s'est mise de travers, j'ai redressé. Là, tout de même je me suis dis que j'étais peut-être "mal barrée" !
Ma fille C. me crie d'arrêter et décide de descendre de la voiture, je refuse catégoriquement pour qu'elle referme la portière déjà ouverte... NON, MAIS !!!
Elle ne va pas me lâcher celle-là, c'est tout de même pour elle que je suis dans ce chemin... Bref ! nous voilà devant le Club... désert. Juste les poneys et les chevaux étaient contents de voir un peu d'animation sur ce bord de canal... La carrière était innondée, le Club impraticable et nous n'avions pas été mis au courant de la situation ! Mais, c'est de notre faute, il faut dire que depuis son hôspitalisation, C.
n'est pas très régulière pour suivre les cours... A force, ils se sont sûrement fatigués de nous prévenir de chaque changement de programme.
Bon, il nous fallait repartir... mais, de quel côté ? Reprendre le côté d'où l'on venait ? Ou bien tenter l'autre qui mène à une autre route ? J'imagine que ce deuxième côté étant moins utilisé est peut-être moins défoncé, je m'y engage...
Mais deux cent mètres plus loin je passais une nouvelle ornière aussi belle que celles que j'avais passé un peu plus tôt... puis une plus large, impossible de tenter de mettre la roue droite sur le bord, trop au bord du fossé... C. ne respirait plus et moi je me crispais un peu plus sur le volant. Je m'arrête pour réfléchir ; je voyais déjà la route au bout qui me faisait signe "Eh ! je suis là, tout prêt..." et puis j'avais le rétro qui me faisait de l'oeil pour me dire que puisque j'étais passé déjà une fois je pouvais retenter le même parcours... Je passe la marche arrière et j'accélère en douceur, mais mes roues avant patinent, je repasse la 1er : ça patine de plus belle... de peur de m'enfoncer j'arrête le moteur pour appeler "Jacques mon sauveur" tout en faisant résonner ma fille qui se voyait SEULE AU BOUT DU MONDE.
Une heure plus tard nous étions sorties d'affaire grâce à notre sauveur préféré et une planche... Il était arrivé à passer toutes les ornières que j'avais passé à l'aller en marche arrière comme j'avais tenté... mais pas assez énergiquement !
Pour l'aider à passer dans le plus boueux, je plaçais la planche en bois pour qu'une des roues puisse s'accrocher... je me suis retrouvée avec une veste pleine d'éclaboussures de boue... Mais trop soulagées, ma fille est moi étions prises d'un fou rire lorsque je me recevais une nouvelle giclée !
Ma "tuture" c'est vengée : je n'avais pas à la prendre pour un 4X4 ! Elle n'est qu'une vieille Volvo 480 Sport... très bonne routière, bien nerveuse... on peut pas tout faire non plus !
Voilà ! ça m'apprendra de vous faire enrager avec mes articles sur la pluie, le même pas peur d'être mouillée... Heureusement tout ce termine bien et ce n'est qu'une mésaventure rigolote...
Aujourd'hui, je serai plus calme et puis c'est Jacques qui sera au volant de SA voiture...pour notre promenade dominicale autour de Frigolet !
 

Publié dans NEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
moi aussi , j'ai une aventure a cause de la pluie , je te la raconterai plus tard, mais j'ai bien ri en lisant la tienne. je t'embrasse ma soeur
Répondre